DUNE - SIDES 3.0

 

puce Descriptif du groupe de travail

Porteur : Pr. Olivier Palombi

 

Objectifs : Les facultés de médecine utilisent, depuis 2013, une plateforme nationale mutualisée qui leur permet de réaliser la totalité de leurs examens validants sur tablettes avec correction automatique. Cette plateforme Web, créée sur mesure avec nos partenaires, et intitulée SIDES (Système Informatique D’Evaluation en Santé), a permis la préparation des étudiants en médecine aux Epreuves Classantes Nationales (ECN) informatisées (ECNi) qui se sont déroulées avec succès en juin 2016 (8200 candidats simultanément sur toute la France). La plateforme SIDES est administrée par les 35 facultés de médecine françaises et est utilisée par 70 000 étudiants tout au long de leur formation. Le système est aussi utilisé pour préparer les étudiants aux ECNi avec un module d’autoévaluation particulièrement sollicité. A titre indicatif, depuis 3 ans, plus de 4 millions de cas cliniques (constitués de 15 questions chacun) ont été réalisés par les étudiants (toutes activités confondues). L’extension aux étudiants du troisième cycle (Internat) est prévue en septembre 2017. Fort de ce succès les facultés de médecine, toutes regroupées sous l’égide de la conférence des doyens, proposent collectivement de faire évoluer la solution SIDES vers une solution innovante intitulée Système Intelligent d’Enseignement en Santé 3.0 (SIDES 3.0). Dans le cadre de cette approche communautaire, la coordination du projet sera portée par l’Université Numérique Thématique (UNT) en Santé, le GIP UNESS.fr. Cette structure offre un positionnement national idéal pour l’accompagnement et la coordination des centres de formations (UFR) et offre, aussi, une pérennité financière sur le long terme. Nos objectifs sont avant tout d’ordre pédagogique avec la mise à disposition de services à haute valeur ajoutée centrés sur les usagers à partir de la plate-forme SIDES actuelle : suivis individuels, tableaux de bord enrichis, recommandations personnalisées, corrections augmentées pour l’auto-évaluation, environnement numérique normalisé de partage du savoir ou encore outil d’expérimentation in situ pour la recherche. Pour cela, nous proposons une architecture originale basée sur les technologies du Web sémantique (web 3.0) où sont dissociés les outils des données manipulées. Ce nouveau cadre, basé sur l’interopérabilité des systèmes, va permettre d’offrir un environnement ouvert et propice à la poursuite de notre partenariat avec le secteur privé et en mesure de suivre les évolutions rapides à venir du monde du numérique. En pratique, nous proposons l’usage systématique des normes internationales en vigueur sur les métadonnées concernant les ressources d’apprentissage (MLR) et les traces d’apprentissage (xAPI), en les intégrant et les enrichissant par des ontologies à l’aide du standard RDF (Resource Description Format, W3C). Dans le cadre de la construction de l’université numérique de demain, nous proposons que deux leviers soient associés. Le premier concerne l’accompagnement des usagers avec une nécessaire coordination nationale (uness.fr). Le second concerne l’adossement du projet à des équipes de recherche spécialisées sur les thèmes du numérique et de l’apprentissage (organisation des connaissances, intelligence artificielle, neuroscience, sciences des données, vie privée et sécurité) comme support technique et comme garant de la pertinence des solutions mise en place.

puce Suivi

Avancement :

  • Une première ontologie de transformation des données de la plateforme SIDES est réalisée. C'est surtout un démonstrateur.
  • Les premiers recrutements sont effectués
  • La rencontre de lancement a eu lieu en mai 2017. 

Prochaines actions :